28 juin 2016

La femme parfaite


T'es sur facebook tranquille, tu descends dans ton fil d'actu, cet article au titre racoleur t'interpelle. 
Tu cliques dessus en sachant pertinemment à quoi t'attendre, en sachant que tu vas t'énerver mais, pour une obscure raison (peut être ce côté légèrement maso qui sommeil en toi), tu le lis jusqu'au bout cet article. Et comme prévu, tu t'énerves. 
C'est comme ça que je suis tombée sur cet article expliquant les 13 vertus qu'une femme vraiment parfaite se doit d'avoir.  J'ai cherché, avec espoir mais en vain, un quelconque indice montrant que cet article était à prendre au second degré. Et puis j'ai fini par m'y résoudre : en 2016, il existe encore des gens capables de penser et de rédiger des trucs pareils. La femme parfaite ...

(Je suis cool, je vous mets les extraits copié/collé tels quels - et en rose, histoire de faire vivre les clichés jusqu'au bout).


Elle est à la fois intelligente et cultivée

Une poupée à la tête vide, qui voudrait de ça ? Sûrement pas vous, car ce genre de femme risque de vous ennuyer rapidement. La femme parfaite est plus intelligente que vous, car derrière chaque homme, il y a une femme encore plus grande. Elle est intellect et peut pimenter une relation. C’est certain, qu’elle vous aidera dans toutes vos entreprises. Si vous avez une telle femme, accrochez-vous à elle !

Ça partait pourtant bien. La femme parfaite est à la fois intelligente et cultivée, mais à qui profite son intelligence ? A elle-même, à sa propre capacité de réflexion, à sa carrière, à ses ambitions personnelles ? Que nenni.  Non non, la femme parfaite est intelligente parce que derrière chaque grand homme se cache une femme encore plus grande (expression datant donc du XVIIIe siècle - true story, vous pouvez faire vos recherches en grande fille intelligente que vous êtes). 

L'expression partait très certainement d'une bonne intention - du moins à l'époque - mais le fait est qu'elle est actuellement complètement désuète car non, la femme parfaite ne se "cache" pas "derrière" son homme, mais elle est tout simplement à côté, sur une seule et même ligne. Pas derrière, pas devant, mais à côté. Son intelligence ne s'exprime pas à travers ce grand homme qui lui sert de mari mais elle s'exprime en elle, en tant qu'entité à part entière

La femme (parfaite ou pas d'ailleurs) existe en tant qu'individu, c'est à dire en tant qu'être vivant se caractérisant par sa capacité à être conscient et sensible, un "je" qui existe pleinement et non pas à travers quelqu'un d'autre. Donc non, la femme n'est pas une demi personne dont tu peux disposer selon ton bon vouloir, sorry not sorry. 


Elle est forte et indépendante


La femme parfaite est fragile, mais surtout, elle est forte et peut surmonter tous les obstacles. Rien ne pourra l’abattre facilement. Elle est indépendante et sait monter un meuble Ikea sans l’aide de personne. Mais elle ne passe pas non plus sa vie à se plaindre.


La femme parfaite serait donc fragile (cette affirmation nous est balancée sans la moindre explication; on en conclut donc que la fragilité est une qualité qui nous est intrinsèque et dont la Nature nous a fait grâce dès la naissance, sans possibilité de remise en cause - sauf que ouais mais nan), mais elle est surtout forte et peut surmonter tous les obstacles
Petite Chose fragile, ne te laisse donc pas décourager par cette épreuve insurmontable qu'est celle de monter un meuble Ikea, de réussir à ouvrir ta bouteille d'eau toute seule, de repeindre ta chambre en rose bonbon sans l'aide de personne. Ta force et ta patience en viendront à bout (mais aie la délicatesse de souffrir en silence quand tu te cassera un ongle s'il te plait). 


Elle est active


La femme parfaite est une femme énergétique, active et aventurière, elle fait des exercices sportifs, elle fait les tâches ménagères, mais surtout, elle travaille et elle a des projets ainsi que des buts dans la vie. Elle n’hésitera pas à faire en sorte que son homme se retrouve en haut de l’échelle.
La femme parfaite est donc une femme active, sportive (- Ouais mais si moi je préfère me reposer chez moi en pyja ... - Tu te tais et tu cours) et aventurière. Comprendre par là qu'elle a un frisson de plaisir quand elle passe l'aspirateur dans les escaliers au péril de sa vie et que l'amour de l'inconnu (aka le nouveau Mr. Propre odeur pastèque) lui procure une joie intense. Bon ok, je déforme peut être un peu, mais je dois dire  que j'ai ces vieux clichés en horreur. 
Passons à la partie suivante du texte, un peu plus flatteuse je l'espère ! La femme parfaite, donc, travaille et a des projets ainsi que des buts dans la vie. Félicitations Femme, ton passage sur Terre ne sera pas vain, et tu as donc des choses à accomplir. Dis moi, quelle est ta vocation ? Aider les enfants, les plus démunis, les personnes malades ; être médecin, astronaute, actrice, avocate, professeur ? Mais ça va pas nan ? TU TE CALME et tu fais en sorte que ton homme se retrouve en haut de l'échelle wesh. 
Elle est bonne vivante ...
La femme parfaite sait se marrer, elle sait boire un coup de trop, et elle rit aux éclats. C’est celle qui est capable de plonger dans une fontaine à moitié nue et qui est capable de violer son homme sur la banquette arrière de la voiture. C’est sûr qu’avec ce genre de femme, votre vie sera plus dynamique, et vous serez plus heureux. 
... mais elle est pudique et féminine
La femme parfaite est féminine même si elle peut être égale à l’homme. Elle consacre du temps pour elle : massage, peeling, bain, cours de yoga… Elle ne fait pas attendre son bien-être moral et physique. Elle est aussi sensuelle, un trait qui fait toujours chavirer les hommes. Elle est classe et sexy, mais sans être vulgaire. Elle ne dévoile pas une grande partie de son corps pour le plaisir des petits voyeurs qui n’attendent que ça.
Quand ce côté épicurien que j'aime tant chez toi te fera "violer ton homme sur la banquette arrière de la voiture", veille à le faire avec un minimum de classe. Quand tu "plongera dans une fontaine à moitié nue", fais le avec un peu de pudeur. Quand tu rira aux éclats, merci de remplacer ton rire gras par une voix cristalline, tellement plus glamour et en accord avec cette petite chose fragile que tu es ! (Tu commences à les sentir ces contradictions ?)
Et surtout, quand, par une chaude matinée d'été, tu décidera de te mettre en short, en jupe ou en robe, réfléchis-y à deux fois et ne dévoile pas ces parties de ton corps pour le bon plaisir des petits voyeurs qui n'attendent que ça (car c'est évidemment pour eux que tu décides de te mettre en jupe, et non simplement parce que TOI tu en as envie - et qu'accessoirement tu crèves de chaud sous ton jean). C'est à toi, en tant que femme de grande vertu, de dissimuler ces parties de ton corps qui pourraient en exciter plus d'un - tu n'oserais imaginer le fabuleux pouvoir qu'un genou a sur ces hommes. 
(Et je ne parlerai même pas de la phrase d'introduction nous accordant éventuellement le droit d'être égale à l'homme - car oui, il y a une grande différence entre "même si elle PEUT être égale à l'homme" et "même si elle EST égale à l'homme". Donc, cher pseudo-journaliste qui a rédigé cet article, pour mon propre bien-être psychologique, merci de ne pas jouer avec mes nerfs et d'utiliser la deuxième formule.)
Elle a besoin de vous
La femme parfaite demande toujours votre opinion, peu importe ce qu’elle fait. Qu’elle soit en train de manger, de s’habiller, qu’elle s’interroge sur sa carrièreelle prend toujours en compte vos avis avant de prendre une quelconque décision. 
What ? Elle a disparu où l'indépendance que tu daignais nous accorder un peu plus haut ? "Qu'elle s'interroge sur sa carrière" et te demande ton avis à toi qui partages sa vie, je peux comprendre même si je n'approuve pas totalement. Que tu donnes ton avis sur ce qu'elle porte, c'est limite, mais ça passe tant que tu ne cherches pas à la priver de sa liberté ("c'est joli/moche", on accepte ; "c'est trop court/décolleté, met plutôt un pantalon/une burqa", ça passe pas).  
Mais quand elle est en train de manger ? Seriously ? J'ai beau essayer de comprendre le sens profond de cette phrase, j'avoue avoir du mal à imaginer une femme, quelle que soit son époque, quelle que soit sa culture, demander à son mari la permission de manger du poulet ou de rajouter du sel dans ses pâtes. J'ai trouvé ça tellement ridicule que je suis même arrivée à en rire malgré mon énervement.
S'il est normal qu'elle te consulte avant de prendre une décision importante qui influencerait votre vie commune à tous les deux (comme tu le ferais si les rôles s'inversaient), encore une fois, la femme est un individu à part entière, avec son intelligence et sa capacité à prendre des décisions seule. Oui oui oui, il y a bien une différence entre une femme adulte et responsable et un enfant de 5 ans. 
Elle est sereine en toute circonstance
La femme parfaite vous met tout de suite à l’aise. Après le boulot, vous vous pressez de la retrouver, car vous savez qu’elle vous attend avec le sourire aux lèvres. Même si elle a des choses à vous dire, elle demande d’abord le déroulement de votre journée avant de vous dire ce qu’elle a au cœur. Mais surtout, elle ne monte pas la voix, car elle sait que vous avez tous les deux une dure journée de labeur !
Attention, nous arrivons donc à l'apothéose de ce texte, au paroxysme du machisme et de la misogynie, Bree Van de Kamp sors de ce corps ! Toi, Femme parfaite, tu es donc fragile, mais tu ne plaindra pas. Si tu as quelque chose sur le coeur, tu pensera d'abord au bien être de ton mari, qui a eu une dure journée de labeur (ben ouais quoi, ça demande de l'énergie d'être un grand homme kesstucrois), et tu aura la délicatesse de ne pas l'importuner avec tes états d'âme qui, il faut l'avouer, sont dérisoires à côté de ses problèmes à Lui. Quoique tu aies accompli dans ta journée, sache que ce sera toujours moins important que ce qu'Il aura eu à affronter. Aussi, il conviendra de Le laisser parler quand il rentra et qu'il s'attendra à trouver sa délicate petite femme toujours souriante et de bonne humeur, et tu te plaira à incarner ce rôle à la perfection.

Sur ces belles paroles, je te laisse, j'ai le ménage à faire ! 

Une fois n'est pas coutume, la photo en début d'article n'est évidement pas de moi. Je l'ai trouvée juste ici :)

7 commentaires:

  1. Oh punaise! Mais qui est le misogyne qui a osé écrire un article pareil? Si encore ça avait été sur le ton de l'humour, mais non, ça l'air d'avoir été fait avec le plus grand sérieux. J'ai beaucoup ri (jaune) avec tes commentaires et je me dis que le chemin pour arriver à l'égalité est encore long, très long, et ce genre d'articles n'arrange rien. Et si on s'unissait pour en écrire un sur l'Homme parfait? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha mais tu sais que j'avais pensé le faire en fin d'article, mais finalement c'était assez long comme ça, du coup j'ai pas voulu en rajouter encore. Mais sinon oui carrément, ça pourrait être marrant d'y répondre de cette façon :) !
      (J'ai aussi pensé que c'était du second degré ... et en fait pas du tout #désillusion)

      Supprimer
  2. C'est quoi cette obsession de perfection chez la femme. On a/doit avoir la possibilité d'être qui on veut.
    Bisous à toi!

    RépondreSupprimer
  3. cc. j aime ton article ! lire des trucs comme ça en 2016. Benh ils sont encore là nos clichés sur la femme ! D'ailleurs j ai pas pu m'empêcher de le lire, j'était en train de faire une pause dans la rédac de mon article sur les clichés de la femme ! 1er truc sur lequel je tombe ton article ! Si c'est pas un signe ça loool. bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. Un article tellement aberrant que je suis même étonnée qu'il passe aussi inaperçu! Une jolie (et hilarante) critique que tu fais pour remettre le (ou la?) journaliste à sa place...

    RépondreSupprimer
  5. pour moi femme parfaite= licorne lol. d'alleurs j'ai osé l'écrire dans mon article. d'ici 200 ou 300 ans, on trouvera peut être plus ce genre de chose. j'ai relu une 2ième fois ton article et je le trouve toujours aussi (malheureusement) vrai. bonne journée tout le monde

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour cet article qui contient plein de bons conseils. C’est quelque chose que j’avais du mal a comprendre auparavant.

    RépondreSupprimer